Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le monde de ptitlulu
  • : ici vous trouverais des photos de mes animaux, de mes loisirs creatifs et plein d'autre choses
  • Contact

cher lecteur et visiteur

Vous lire est un tres grand plaisir.
N'hesitez pas à me laisser une petite trace de votre passage.
Bonne ballade a toutes et tous

Texte Libre

  Lilypie 2ème anniversaire Ticker



Texte libre

 Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog

 dont    sur ce blog


   

l'annuaire des piquées du fil


l'annuaire des piqué...



QuiQuiPost ???  

1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 15:21

Quelle est la fréquence de la fibromyalgie ?

Dans le domaine de la fibromyalgie, les statistiques sont à interpréter avec prudence car il s’agit d’une affection relativement nouvelle, non objectivable et relativement « floue » dans ses manifestations.

Tous les patients concernés ne connaissent pas toujours leur diagnostic et il est probable que certaines personnes ont été étiquetées, à tort, fibromyalgiques du fait de l’absence de spécificité des symptômes décrits. Par ailleurs, la fibromyalgie « se propage » dans chaque pays de façon plus ou moins rapide et importante, en fonction de l’intérêt des médecins pour cette affection, de la médiatisation plus ou moins prononcée, de l’implication des associations de patients, autant de facteurs qui peuvent influencer le nombre de fibromyalgies recensées.

Ces précautions étant énoncées, force est de constater que la fibromyalgie pourrait être une des affections les plus fréquentes dans le monde occidental : 2 % de la population adulte nord-américaine et 1,3 % de la population européenne.

La Norvège semble détenir le record du monde :le chiffre de 10 % a été avancé ! En France, il y aurait entre 500.000 et 1 million de personnes atteintes de fibromyalgie, soit deux à trois fois plus que de patients ayant une polyarthrite rhumatoïde. Dans les consultations de rhumatologie, la fibromyalgie est devenue le diagnostic le plus fréquent, soit 3 à 20 % des patients ; ce large éventail observé est dû à l’intérêt et à la spécialisation plus ou moins développée que possède chaque rhumatologue pour cette maladie.

En Asie, la fibromyalgie est connue et des associations de patients existent, au Japon par exemple. L’affection semble être cependant moins fréquente ou plutôt le diagnostic de fibromyalgie semble être moins souvent porté.

Les pays à haut niveau socio-économique semblent plus touchés, au premier chef : les Etats-Unis, le Canada, la Suisse etc. La fibromyalgie est anecdotique dans le tiers monde.

Quelles sont les hypothèses concernant son origine?

La fibromyalgie est certainement l’affection dont l’existence même est la plus controversée dans le monde médical et son origine exacte reste actuellement inconnue.

Plusieurs hypothèses sont proposées, se résumant à une théorie « psychosomatique » et une théorie « organique » de la maladie. En général, les médecins choisissent leur camp, c’est à dire qu’ils sont convaincus que la fibromyalgie est une maladie « psychosomatique » à part entière ou à l’inverse qu’il s’agit d’une affection « organique » dont la cause n’a pas encore été découverte. Il y a ceux qui croient à … et ceux qui croient que … et les esprits peuvent rapidement s’échauffer lors d’une discussion entre médecins sur ce thème.

Il y a donc deux visions médicales de cette maladie, deux écoles et … deux approches opposées lors de la rédaction d’une expertise chez un patient fibromyalgique. Cette dualité est assez unique dans le monde médical pour être soulignée. Les associations de patients fibromyalgiques privilégient généralement la théorie organique lorsqu’elles évoquent ce problème.

La thèse psychologique

C’est la première explication avancée chez ces personnes souvent étiquetées par les médecins comme « fonctionnelles » Souvent, on retrouve effectivement un terrain d’anxiété, de dépression ou de traumatismes psychologiques notamment dans l’enfance. Certains patients atteints de fibromyalgie exprimeraient leur souffrance psychique par la douleur, la fatigue et tout un cortège d’autres malaises que l’on retrouve dans la fibromyalgie. Cette hypothèse expliquerait ainsi l’absence de signes objectifs et la relative efficacité de certains antidépresseurs.

L’hypothèse psychologique peut également être renversée par ses détracteurs de la façon suivante : lorsque l’on a des douleurs et une fatigue intenses pendant des mois, est-t-il anormal que l’on soit déprimé ?

L’origine organique

Plusieurs explications sont envisagées pour faire admettre que la fibromyalgie est d’origine organique. En voici les principales mais il est important de noter qu’aucune n’a été vraiment validée jusqu’à présent :

  * Il existerait une dysrégulation centrale expliquant un seuil de perception abaissé de la douleur. L’IRM fonctionnelle, technique d’imagerie cérébrale de pointe, montrerait des anomalies cérébrales chez les patients atteints de fibromyalgie en faveur de cette hypothèse. Cet examen est inexploitable actuellement en pratique courante.

   * Il existe parfois des auto-anticorps, en particulier anti-muscles lisses et antisérotonine, chez les patients atteints de fibromyalgie ce qui plaiderait pour une origine dysimmunitaire de la maladie.

    * Près de la moitié des patients situent les premiers symptômes de la maladie après un épisode viral pseudo grippal ; une hypothèse virale a donc logiquement été évoquée.

    * Des traitements ou produits toxiques ont été incriminés comme responsables de certaines fibromyalgies.

   * Une prédisposition héréditaire, un milieu environnemental particulier … ?

Autant d’hypothèses diverses et variées, mais aucune d’entre elles ne se détache franchement au sein de la communauté scientifique concernée.

Partager cet article
Repost0

commentaires